Les meilleurs couteaux de survivalistes, le comparatif !

En situation de survie, dans la nature ou dans n’importe quel endroit, le couteau constitue un élément indispensable qui pourra vous sauver la vie et qui vous permettra de mener à bien votre mission. Le choix d’un couteau de survivaliste doit ainsi se faire avec beaucoup de sérieux, le meilleur couteau étant celui qui vous correspond.

Actuellement, vous pourrez trouver de nombreux types de couteaux de survie sur le marché, si nombreux que vous pourriez vous y perdre si vous n’avez pas les connaissances de base indispensables pour choisir le couteau qui vous convient. Avant d’entrer dans les détails des différents couteaux de notre sélection, il est important de revoir les quelques points essentiels qui font qu’un couteau est fait pour le survivalisme.

Les caractéristiques d’un couteau de survie

Que vous soyez confiné dans un espace clos à la recherche d’une issue pour sortir ou dans un environnement hostile livré à vous-même, un couteau est sans aucun doute le meilleur outil que vous devez avoir. En effet, un bon couteau vous permettra de réaliser de nombreuses tâches qui garantiront votre survie, comme se créer un abri, se frayer un chemin, faire du feu, creuser, chasser, se défendre contre un animal sauvage, se soigner, préparer de la nourriture et bien plus encore.

Un bon couteau de survivaliste doit avoir de nombreuses qualités pour pouvoir assurer toutes ces tâches. Le choix doit ainsi se faire, entre autres, en fonction de sa résistance, de la conception de la lame, du type de la lame, de son tranchant et de sa longueur, du matériau utilisé et des manches.

La résistance d’un couteau de survie

Contrairement aux différents couteaux de cuisine, les couteaux de survie doivent être très résistants, car ils sont destinés à tout faire. Pratiquement tous les couteaux de survivalistes sont en acier. Toutefois, le type d’acier utilisé influe grandement sur la résistance de chaque couteau.

En général, 3 catégories d’aciers sont utilisées dans la conception des couteaux de survie :

  • L’acier carbone

    Ce type d’acier dispose d’une grande proportion de carbone. Son plus grand défaut est qu’il peut très vite être en proie à la corrosion. Les couteaux en acier carbone exigent ainsi plus d’entretien, bien que la plupart sont traités et bénéficient d’un revêtement anticorrosion. En contrepartie, ces types de couteaux sont classés parmi les plus résistants et sont pratiquement indestructibles. De plus, les lames en acier carbone peuvent être aiguisées sans matériels spécifiques.

 

  • L’acier inoxydable

    Disposant d’une proportion assez similaire en carbone et en chrome, l’acier inoxydable offre un bon compromis entre la résistance à la corrosion et la robustesse. Les lames en acier inoxydable sont un peu plus difficiles à aiguiser et sont beaucoup plus sensibles aux chocs.

    Les couteaux conçus à partir de ce type d’acier sont surtout préconisés pour les utilisations dans des endroits à forte humidité et où ils peuvent entrer en contact avec du sel.

 

  • L’acier à outils

    Les aciers à outils contiennent également les deux principaux éléments, dont le chrome et le carbone, mais en plus faible quantité que les deux autres catégories. Utilisé principalement pour la conception d’outils mécaniques comme les mèches, les marteaux et les burins, ce type d’acier bénéficie d’une dureté élevée et offre d’excellentes propriétés mécaniques générales.

    Les couteaux construits avec ce matériau résistent donc beaucoup plus longtemps à la corrosion, sont plus robustes et peuvent être aiguisés plus facilement.

 

La conception de la lame

conception lame couteau

 

Après le choix du matériau utilisé pour la fabrication d’un couteau de survie, vous devez porter une attention particulière à la conception de la lame. Vous devez ainsi vous pencher sur sa taille, sa forme et sa fixation.

  • La taille de la lame

    La taille de la lame d’un couteau de survivaliste influe à la fois sur les tâches qu’il peut assurer et son transport. Une lame courte et de petite taille est très facile à transporter, mais est plus restreinte dans ce qu’elle peut accomplir. Au contraire, un couteau de survie doté d’une lame plus longue et plus grande vous permettra de tout faire, mais il sera beaucoup plus difficile de le ranger dans votre sac à dos. Une longueur de lame tournant aux alentours des 15 cm constitue généralement le meilleur compromis.

  • La forme de la lame

    La forme de la lame est également un critère à prendre en compte lors du choix d’un couteau de survivaliste. Bien que la plupart des couteaux disposent de lames droites, certains modèles sont proposés avec des dents.

    Ces derniers sont plus compliqués à aiguiser, mais ils vous permettront d’accomplir certaines tâches beaucoup plus rapidement, comme lorsque vous souhaitez couper une corde ou arracher une chose. Le mieux est ainsi de choisir des modèles de couteaux partiellement dentelés.

  • Des lames fixes ou pliantes ?

    Là encore, l’on peut dire que presque tous les couteaux de survie sont proposés avec des lames fixes, mais au besoin, l’on peut très bien trouver des couteaux à lame pliante avec cran d’arrêt. En effet, les couteaux à lames pliantes sont très pratiques, surtout en termes de transport et de sécurité. Vous serez en mesure de les glisser dans votre poche sans risquer de vous blesser.

    Cependant, en ce qui concerne la résistance et la robustesse, les couteaux à lames fixes constituent les meilleurs choix. Ils peuvent être utilisés dans les situations extrêmes sans risque de bris ou de casse.

 

Le manche d’un couteau de survie

manche couteau de survie

Le type de manche est aussi un critère de choix d’un couteau de survivaliste. En effet, sa forme et le matériau utilisé pour sa conception conditionnent son utilisation, notamment en ce qui concerne le confort et la praticité.

  • La forme des manches

    Pour plus de sécurité, il vaut mieux choisir un manche construit à partie d’une seule pièce. Cela vous évitera de vous blesser au niveau des jointures. Le manche de votre couteau doit également être de la bonne taille, ni trop grande, ni trop petite. Vous devez ainsi faire quelques essais avant de vous décider.

  • Le matériau utilisé

    De nombreux matériaux sont utilisés dans la fabrication de manches pour couteaux de survie, mais le bois reste généralement le plus approprié. En effet, le bois est le matériau le plus constant dans ses caractéristiques. Les manches en bois vous feront moins transpirer que les autres matières, ils ne sont pas trop glissants même dans des situations de grandes humidités et ils arrivent à garder une température stable.

    Toutefois, si le bois n’est pas bien traité, il peut se détériorer assez rapidement, surtout s’il est constamment exposé à l’humidité. Le Micarta, à base de papier ou de coton et de résine phénolique, possède également de très bonnes caractéristiques. Très résistant, il procure une prise en main très confortable et assure un grip optimal lorsqu’il est humide. Le caoutchouc constitue également un bon choix, en fonction de sa texture. Les essais sont ici également préconisés.

Les meilleurs couteaux de survie

Après avoir approfondi les caractéristiques de bases qui vous permettront de choisir le couteau de survivaliste qui vous convient, voici une sélection de quelques marques et modèles qui sont classés parmi les meilleurs sur le marché actuellement.

ESEE Knives, une des plus grandes marques

La marque ESEE Knives tient une place prépondérante sur le marché des couteaux de survie et de bushcraft.

  • L’ESEE Model 6

ee-esee-6p-ko$01-esee-knives-model-6-ee-esee-6p-ko-d1

L’ESEE Model 6 est probablement l’un des meilleurs couteaux de survivalistes disponibles sur le marché. Fabriqué en acier carbone 1095 et disposant d’un manche en Micarta, il est l’un des couteaux les plus résistants. Son point faible est qu’il est très peu résistant à la corrosion, ce qui demande un entretien assez conséquent après chaque utilisation. D’un poids de 333 g, il a une longueur totale de 29,8 cm avec une lame de 16,5 cm. Avec sa lame droite, l’ESEE Model 6 est en mesure d’assurer toutes les tâches lourdes. L’ESEE Model 6 est vendu aux environs de 160 €.

  • L’ESEE Izula II

ESEE Izula II

De petite taille, avec sa longueur de 17,10 cm et une lame droite de 7,6 cm, l’ESEE Izula II fait figure de passe-partout. Il est fabriqué avec de l’acier inoxydable VG-1 ou avec de l’acier carbone 1095 et possède un manche en Micarta. Outre sa taille, sa facilité à être aiguisé constitue un de ses autres avantages. L’ESEE Izula II peut être acheté aux environs de 110 €.

  • Le Cold Steel Srk

Cold Steel Srk

Le Cold Steel Srk est aussi un couteau de survivaliste très polyvalent. Disposant d’un design assez épuré, il dispose d’une lame droite en acier inoxydable VG-1 et d’un manche en polymère. Il a une résistance bien au-dessus de la moyenne et il est aussi très tranchant, ce qui lui confère une efficacité certaine dans de nombreuses situations. Le Srk mesure 27,3 cm avec une lame de 15,2 cm. Le Cold Steel Srk est proposé aux alentours de 140 €.

  • Le TOPS Tom Brown Tracker

Tom Brown Tracker

Le TOPS Tom Brown Tracker arrive également dans les premières places en termes de résistance. Il est fabriqué avec de l’acier carbone 1095 avec un manche en Micarta. Sa lame de 16,5 cm partiellement dentelée lui permet de s’adapter à toutes les utilisations. D’un poids total de 333 g, il mesure 15,7 cm. Le TOPS Tom Brown Tracker est affiché aux environs de 290 €.

  • Le Ka-Bar BK2 Becker Companion

Ka-Bar BK2 Becker Companion

Le BK2 Becker Companion de la marque Ka-Bar offre un excellent compromis en ce qui concerne la taille. D’une longueur de 27,3 cm avec une lame droite de 14 cm, il est assez discret et permet la réalisation des tâches de précision, tout en étant idéal pour les travaux beaucoup plus difficiles. En outre, sa lame en acier carbone 1095 et son manche en grivory lui donnent une dureté très recherchée. A part le fait qu’il n’est pas résistant à la corrosion, il est aussi un peu lourd avec ses 635 g. Le Ka-Bar BK2 Becker Companion est vendu aux environs de 100 €.

  • Le Gerber LMF II

Gerber LMF II

Fabriqué en acier inoxydable Sandvic 420 HC, le Gerber LMF II vous fera bénéficier de sa très haute résistance à la corrosion. Sa lame crantée ou partiellement dentelée de 12 cm lui donne un point supplémentaire en termes de polyvalence. Sa longueur totale de 27 cm et son poids de 331 g font de lui un couteau de survie de toutes les circonstances. Son seul bémol est la taille de sa lame qui peut rendre certaines tâches un peu difficiles, comme le bâtonnage de bois par exemple. Le Gerber LMF II s’affiche aux alentours de 130 €.

  • Le Mora Morakniv 2000

Mora Morakniv 2000

Le Mora Morakniv 2000 est certainement l’un des couteaux de survivalistes les moins chers du marché. Disposant d’une lame en acier inoxydable et d’un manche en caoutchouc, il est en mesure d’assurer de nombreuses tâches qui n’exigent pas des contraintes excessives. Il offre ainsi un bon rapport qualité-prix. D’un poids total de 320 g, il dispose d’une longueur de 23,2 cm avec une lame de 11,4 cm. D’un coût avoisinant les 40 €, le Mora Morakniv 2000 est idéal pour les survivalistes avec de petits budgets.

  • Le Buck 65 Hood Punk Knife

 

Buck 65 Hood Punk Knife

Le Buck 65 Hood Punk Knife bénéficie de l’expérience de plus de 100 ans de la marque Buck Knives. Ce couteau de survie par excellence est fabriqué en acier de carbone 5160 et est classé parmi les plus résistants, bien qu’il exige des entretiens plus pointilleux après de fortes utilisations en environnement humide. Avec sa longueur totale de 27,9 cm et sa lame droite de 14,2 cm, il peut facilement s’adapter à toutes les tâches, même dans les conditions les plus difficiles, entre la coupe de bois et la chasse.

  • Le Fallkniven A1 Survival Knife

Fallkniven A1 Survival Knife

Le Fallkniven A1 Survival Knife est aussi un des meilleurs couteaux de survivalistes disponibles sur le marché. Il est fabriqué en acier inoxydable VG10 et est équipé d’un manche en Kraton ou en polymère. Sa taille de 28,3 cm, sa lame droite de 16 cm et son poids de 340 g lui permettent de parfaire aisément toutes les tâches. Le couteau de survie Fallkniven A1 est vendu aux environs de 310 €.

Conclusion

Bien que le choix du meilleur couteau de survivaliste soit assez difficile, il est plus judicieux de prendre son temps et de ne pas se précipiter. N’hésitez pas à procéder à plusieurs essais pour tester la prise en main et le confort, le meilleur couteau étant celui qui s’adapte le plus à la morphologie de votre main.

Will Dime
 

Survivaliste assumé depuis 2007.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments